Accueil > ARCHIVES > F l a s h i n f o 28 juin 2012

F l a s h i n f o 28 juin 2012

jeudi 28 juin 2012

Victoire pour Mahmoud Al-Sarsak après 92 jours de grève de la faim... et une belle mobilisation le 9 juin place de l’Agora

Après 92 jours de grève de la faim Mahmoud Al-Sarsak, jeune footballeur palestinien emprisonné sans raison depuis plus de trois ans, a obtenu une belle victoire avec une promesse de libération le 10 juillet. Il a ainsi cessé sa grève de la faim le 18 juin dernier.

Nous devons bien sûr rester vigilants sur l’application de cette promesse, et aussi sur les conditions dans lesquelles Mahmoud Al-Sarsak, terriblement affaibli, est pris en charge sur le plan médical, car il est toujours détenu aujourd’hui. Et cette décision fait ressortir tout l’arbitraire de la détention que Mahmoud Al Sarsak aura subie pendant plus de trois ans.

Solidarité Mahmoud Sarsak - Evry - Agora - juin 2012

Nous avions organisé, le samedi 9 juin, un rassemblement place des Terrasses de l’Agora en soutien à Mahmoud Al-Sarsak et à Akram Rikhawi, également en grève de la faim. Merci à tous, adhérents, sympathisants, membres du Collectif, qui vous êtes mobilisés, malgré une annonce de dernière minute, pour ce rassemblement auquel nous avons donné une très bonne visibilité (voir la photo). Près de 200 signatures ont été recueillies pour la pétition que nous avons envoyée dès le lundi au Ministre des Affaires Etrangères, et plus de 150 signatures pour une nouvelle pétition à l’attention de Michel Platini.

La mobilisation citoyenne, à laquelle nous avons ainsi contribué, aura été déterminante.

N’oublions pas cependant que Akram Rikhawi est toujours en grève de la faim dans un état très préoccupant, et que d’autres prisonniers, tels que Hassan Safadi, ont repris leur grève de la faim après le prolongement de leut détention administrative, contraire aux engagements pris par le gouvernement israélien.

Nous avons appris par ailleurs que 20 jeunes Palestiniens de moins de 18 ans ont entamé une grève de la faim illimitée le 12 juin dans la prison de Hasharon pour protester contre les mauvais traitements qu’ils subissent.

Notre solidarité est plus que jamais nécessaire, nous restons vigilants et vous proposerons de nouvelles initiatives, notamment le parrainage de prisonniers palestiniens.
Gaza : 5 ans de blocus, 15 ans d’asphyxie, ...et les attaques aériennes continuent

C’est en juin 2007 que les autorités israéliennes ont instauré le blocus de la Bande de Gaza. Officiellement en réponse à la prise de pouvoir du Hamas à Gaza, et plus tard comme représaille collective contre la détention du soldat Ghilat Shalit. Et maintenant, pour quoi au juste ? Plus personne ne connaît la raison officielle invoquée pour ce blocus, sinon que c’est une bonne manière pour Israël de diviser les Palestiniens et d’appauvrir encore plus la Bande de Gaza.

En fait, c’est depuis le milieu des années 90, avec des restrictions de circulation et l’interdiction d’exporter, que l’occupation israélienne ruine l’économie palestinienne de la Bande de Gaza. Jusque là, il y avait une certaine liberté de circulation (même pour les voitures) entre Israël et la Bande de Gaza, et celle-ci était réputée pour son agriculture (fraises, fleurs coupées, ...) et pour son industrie, notamment l’industrie des meubles.

Malgré l’ouverture (toujours limitée et insuffisante) du passage de Rafah avec l’Egypte, malgré les tunnels (solution bien précaire), nos amis de la Bande de Gaza vivent la misère et l’enfermement. Depuis quend n’avons-nous pas pu accueillr des enfants du camp de réfugiés de Khan Younis, avec lequel notre ville est pourtant jumelée ?

Ces derniers jours, les attaques aériennes ont repris contre la Bande de Gaza, ainsi que les tirs contre les pêcheurs palestiniens et les assassinats de personnes ciblées par le gouvernement israélien hors de tout cadre judiciaire. Entre le 18 et le 23 juin, l’aviation israé­lienne a procédé à plus de 40 raids aériens sur des zones d’habitation et des ter­rains de jeux en divers points de la bande de Gaza : Dir Elbalah, Beit Hanoun, Gaza ville, Rafah, Khan Younes… Le bilan est d’au moins 16 tués, dont quatre enfants (le plus jeune, Moataz Ali Charaf était âgé de six ans) et 73 blessés.

La France "doit oeuvrer pour que cesse, une fois pour toutes, l’enfer et le martyre que vit la popu­lation de Gaza et pour que soit res­pecté le droit, en par­ti­culier les droits humains fon­da­mentaux. Ce n’est pas, ce n’est plus tolé­rable qu’un Etat s’arroge pareil permis de tuer".
Lire le communiqué de l’AFPS.

Pour plus de détails sur la situation dans la Bande de Gaza, lire le dernier rapport hebdomadaire du Centre Palestinien des droits de l’Homme (PCHR) traduit par Jacques Salles (AFPS Bordeaux).
Résistance Populaire non armée : la répression s’intensifie
et les arrestations se multiplient

La résistance populaire non armée est de plus en plus violemment prise à partie par l’armée israélienne.

De Bil’In, où les manifestations du vendredi ont lieu sur les terres récemment libérées (seul cas de recul du mur...), nous recevons toutes les semaines des rapports faisant état de violences de plus en plus avérées de l’armée israélienne et de blessés parmi les manifestants.
Plus de détails sur le site de Bil’In.

A Beit Ommar, où les manifestations du samedi ont lieu dans des principes stricts de non-violence, les arrestations ont continué à se multiplier.

Younes, qui nous avait reçu à Beit Ommar lors de notre voyage en octobre 2011, a été arrêté le 23 juin lors de la manifestation pacifiste hebdomadaire. Il a été libéré le lendemain après le versement d’une caution de 600 $.
Ahmad ABU HASHEM, Secrétaire du Comité populaire, arrêté le 12 mai ; condamné à 3 mois de prison et 1 000 shekels d’amende. Toujours détenu. Son fils Emad est aussi détenu
Yousef ABU MARIA, porte-parole du Comité populaire, arrêté le 9 juin ; libéré après caution.
Mousa ABU MARIA, membre du Comité populaire et animateur/fondateur du Palestine Solidarity Project, arrêté le 11 juin, alors qu’il allait travailler dans son champ avec des militants internationaux et des fermiers de Beit Ommar. Libéré le 13 juin (caution de 4 000 shekels).
SAGAR ABU MARIA, 42 ans, arrêté le 16 juin, habitant de Beit Ommar et militant actif. Finalement libéré après le versement d’une amende de 1 000 shekels..

Bilan depuis début 2012 : 88 arrestations, dont 37 mineurs, la plupart opérées lors de raids de nuit, par incursion brutale et violente de l’armée israélienne dans les maisons des habitants
Deux initiatives pour soutenir la résistance populaire

Nous répondons à l’appel du comité populaire de Beit Ommar, qui nous demande contribuer à un fonds d’aide juridique, qui a pour objet d’aider les familles à financer leur défense par des avocats et le règlement des amendes et cautions demandées par les tribunaux israéliens. Evry Palestine lance de toute urgence une campagne d’aide à la défense juridique de ces prisonniers et vous invite à y participer largement, dans la mesure de vos moyens. Pour vous simplifier les démarches, Evry Palestine se charge de réunir vos dons et de les transmettre au Comité populaire en une seule fois. Vous pouvez les envoyer dès que possible, et avant le 30 juin, par chèque, à l’adresse d’Evry Palestine (c/o Maison du Monde, 509 patio des Terrasses, 91034 Evry Cedex).

Nous organisons, le vendredi 14 septembre à 20h30, avec le collectif Palestine Evry Essonne, une grande réunion publique avec Mousa Abu Maria, membre du Comité Populaire de Beit Ommar, animateur et fondateur du Palestine Solidarity Project, figure emblématique de la résistance non vilolente en Palestine. réservez dès maintenant cette date.

Nouvelles du comité populaire des réfugiés de Khan Younis

Comité des réfugiés - Soutien à Mahmoud Sarsak

Nous recevons régulièrement des photos du comité populaire des réfugiés de Khan Younis, qui relatent ainsi leurs actions.

Parmi les dernières photos, une action pour la libération de Mahmoud Al-Sarsak... peut-être le même jour que la nôtre ?

Campagne BDS

Veolia se retire de l’activité "transport" en Israël, mais continue à fournir des services aux colonies

Veolia, impliqué avec Alstom dans la construction du tramway de Jérusalem, a annoncé la vente de l’ensemble de ses activités de transports en Israël à des groupes locaux. Ce tramway relie les colonies de Jerusalem-est implantées en territoire palestinien à la partie israélienne de la ville. L’AFPS a été l’un des initiateurs de la campagne visant à dénoncer la participation d’Alstom et Veolia à la colonisation illégale israélienne, en engageant un procès contre les sociétés Alstom et Veolia Transport.
Le groupe se défend d’avoir cédé aux pressions exercées par la campagne BDS et entend poursuivre en Israël et dans les colonies ses autres activités de traitement des eaux et des déchets. Mais il faut se rappeler que la campagne BDS a contribué à lui faire perdre des contrats, notamment en Europe du Nord. Nous continuons à exiger le désinvestissement des entreprises françaises contribuant au développement des colonies israéliennes.

Un fonds de pension nord-américain retire son investissement de la société Caterpillar

Beau succès de nos amis militants des Etats-Unis, qui ont obtenu d’un des grands fonds de pension (TIAA-CREF), qu’il retire l’investissement de son fonds"socialement responsable" de la société Caterpillar. Caterpillar fournit l’armée israélienne en bulldozers blindés qui sont utilisés pour la démolition des maisons palestiniennes. C’est aussi par un bulldozer Caterpillar que Rachel Corrie, jeune militante américaine, avait volontairement été écrasée à Rafah par l’armée israélienne en mars 2003.

Ce résultat a été obtenu à la suite d’une action par internet particulièrement efficace menée dans le cadre de la campagne "we divest" ("nous désinvestissons"), notamment par l’organisation "Jewish voice for Peace" (voix juive pour la paix).

Suivez le lien pou plus d’informations sur cette campagne (en Anglais....), sur d’autres désinvestissements à venir, sur les réactions de Omar Barghouti et des parents de Rachel Corrie.

Pas de « made in Israël » pour les produits des colonies

Plusieurs personnalités, notamment en Israël, ont pris position pour que les produits des colonies ne puissent pas compoerter d’étiquette "made in Israël". C’est notamment le cas d’Avraham Burg, ex-président de la Knesset (de 1999 à 2003), qui a pris clairement position dans ce sens, en rappelant que les colonies, situées au-delà de la "ligne verte", ne sont pas en territoire israélien. Voir l’article paru dans Le Monde.

C’est également dans ce sens qu’est intervenu Alon Liel, ex-directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères et ex-ambassadeur d’Israël en Afrique du Sud, qui livre son analyse à la lumière de l’expérience sud-africaine. A lire sur le site de l’AFPS.

Boycott académique à l’Université Libre de Bruxelles (ULB)

Le cercle BDS de l’ULB, très actif sue le boycott académique, a été reconnu par le Conseil d’Administration de l’ULB. Il a, à cette occasion, précisé ses positions. Voir l’analyse et les propos rapportés par le journaliste Christian Laporte dans La Libre Belgique.

ADHEREZ A EVRY PALESTINE OU RENOUVELEZ VOTRE ADHESION

C’est vous, adhérents et sympathisants, qui faites la force d’Evry Palestine.Vous êtes déjà adhérent-e ? Pensez à renouveler votre adhésion ! Vous êtes sympathisant-e et vous appréciez nos actions ? C’est le moment de faire un pas de plus pour manifester votre soutien.

Il vous suffit de télécharger le bulletin d’adhésion, et de le renvoyer avec votre règlement à l’adresse d’Evry Palestine (c/o Maison du Monde, 509 patio des Terrasses – 91034 Evry Cedex ), ou de nous le remettre à une prochaine réunion.

Les adhésions et les dons sont les seules ressources de fonctionnement d’Evry Palestine.

CALENDRIER

Lundi 2 juillet à 20 h 30 :
Maison du Monde d’Evry
Réunion mensuelle Evry Palestine

et à la rentrée...

du 14 au 16 septembre
Fête de l’Humanité à La Courneuve
Evry Palestine sera présent sur le stand de l’AFPS.

Vendredi 14 septembre
Maison des Syndicats d’Evry
Meeting avec Mousa AbuMarya, du Comité de résistance populaire de Beit Ommar

Dimanche 23 septembre
Fête des Associations, Cours Blaise Pascal – Boulevard des Coquibus à Evry

Et toujours, toutes les deux semaines, vous pouvez nous retrouver le samedi de 15h30 à 17h00 place de l’Agora ; prochain rassemblement le samedi 7 juillet.


Voir en ligne : http://evrypalestine.org/envois/201...

partager :

Créé en décembre 1988, EVRY PALESTINE constitue l’un des comités locaux de l’Association France Palestine Solidarité. Conformément à la charte de l’AFPS, l’’association soutient le peuple Palestinien dans sa lutte pour la réalisation de ses droits nationaux et agit pour une paix réelle et durable, fondée sur l’application du droit international. lire la suite
2008 - 2018 EVRY PALESTINE - Charte légale | Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | propulsé par SPIP