Accueil > ARCHIVES > F l a s h i n f o 6 janvier 2014

F l a s h i n f o 6 janvier 2014

lundi 6 janvier 2014

Meilleurs voeux pour l’année 2014

L’équipe d’Evry Palestine vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2014.
A chacun-e d’entre vous, nous souhaitons santé et bonheur pour cette nouvelle année.

Par son vote lors de sa séance du 26 novembre 2013, l’Assemblée Générale de l’ONU a proclamé l’année 2014 "année internationale de la solidarité avec le peuple palestinien". Une solidarité que nous devons chaque jour étendre et renforcer.

A Gaza, en Cisjordanie, à Jérusalem, les agressions et les faits accomplis du pouvoir israélien rendent la situation chaque jour plus intenable. Dans le même temps, aucune perspective positive n’est donnée aux millions de réfugiés des camps du Liban et de Jordanie, et ceux de Syrie subissent de plein fouet les conséquences de la guerre civile. C’est une situation qui ne peut plus durer.

Aucune paix réelle ne sera possible sans le respect du droit international. C’est dans ce sens que nous continuerons à agir, et à interpeller notre gouvernement et nos élus pour qu’ils ne laissent plus l’Etat d’Israël violer chaque jour ce droit en toute impunité.

A LA UNE
Nelson Mandela

C’est une très grande figure de notre époque qui disparaît avec Nelson Mandela, décédé à 95 ans le 5 décembre 2013.

Il est le symbole de la lutte de tout un peuple contre une très longue période de racisme institutionnel de 1948 à 1991. En construisant un mouvement de masse contre le système institutionnalisé d’apartheid et les lois discriminatoires en Afrique du Sud, et après 27 ans de prison, Nelson Mandela a su libérer son peuple, réconcilier son pays et lui donner un avenir. Tout le monde retiendra l’énergie extraordinaire qu’il a mise dans cette réconciliation.

Mais nous devons nous souvenir aussi de plusieurs facteurs qui ont rendu cela possible :

Nelson Mandela est à tout moment resté inflexible sur les principes et sur les droits de son peuple,
la réconciliation est intervenue après une longue période de boycott citoyen et de sanctions internationales coordonnées par l’ONU, que tous les pays ont respectées à l’exception d’Israël ; sans l’isolement de l’Afrique du Sud, sans le « prix à payer » des sanctions internationales, Mandela aurait-il pu trouver, face à lui, un Frederik de Klerk prêt, lui aussi, à la réconciliation ?

Affiche Mandela PalestineRappelons-nous aussi que Nelson Mandela a toujours soutenu les droits nationaux du peuple palestinien :
« nous savons très bien que notre liberté est incomplète sans la liberté des Palestiniens ».

Et c’est de la cellule de Nelson Mandela, à Robben Island, que Ahmed Kathrada, leader du mouvement anti-apartheid et ancien compagnon de cellule de Nelson Mandela, a lancé le 25 octobre dernier l’appel pour la libération de Marwan Barghouti et de tous les prisonniers politiques palestiniens.

Marwan Barghouti, qui, de sa cellule de la prison de Hadarim, a exprimé dans une lettre à quel point le combat de Nelson Mandela l’a inspiré et l’inspire encore dans sa lutte pour l’unité palestinienne et la réconciliation.

Ainsi que l’a déclaré Marwan Barghouti, emprisonné depuis onze ans, l’apartheid n’a pas triomphé en Afrique du Sud et l’apartheid ne triomphera pas en Palestine.
GAZA, Palestine étranglée mais résistante et vivante
Les Huit Heures pour la Palestine le 30 novembre 2013 à Evry :
un grand moment de solidarité avec le peuple palestinien de Gaza
Huit Heures pour la Palestine à Evry

Plus de 300 personnes étaient présentes à notre rendez-vous annuel centré cette fois-ci sur Gaza, suite à la situation tragique que vit ce territoire sous double blocus israélien et égyptien, et suite à la mission que nous y avions effectuée en mai dernier (voir Flash info de juin 2013).

Après le discours de l’Ambassadeur de Palestine en France, qui avait tenu à être parmi nous en dépit d’un emploi du temps chargé, et l’intervention du maire de la ville palestinienne de Salfit, se sont succédés nos témoignages sur la situation à Gaza et le débat central sur la stratégie israélienne face à Gaza, débat porté par deux journalistes, l’israélienne Amira Hass et le palestinien Hassan Balawi. Huit Heures pour la Palestine à EvryPour tenter de contrer cette stratégie et réaffirmer notre solidarité avec la population gazaouie, deux initiatives ont été annoncées : d’une part l’opération Arche de Gaza avec la société civile, d’autre part l’appel « Agir pour Gaza » à destination de nos élus. La soirée s’est terminée par un repas méditerranéen et une animation de danse palestinienne.

Lire l’article complet…

Parcourir l’album photos

A noter que Amira Hass a été l’invitée du site internet de l’AFPS au en décembre dernier. Dans une interview filmée, elle s’exprime sur sa perception de la société israélienne, sa vision du jour­na­lisme, et son appré­ciation de la situation actuelle.
En souvenir de Fernand Tuil

Fernand Tuil à Evry C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons, à Evry Palestine, appris la nouvelle de la mort de Fernand Tuil.
Fernand a beaucoup contribué à l’idée puis au projet de jumelage entre Evry et le camp de réfugiés de Khan Younis, que nous continuons à porter et faire vivre malgré un contexte municipal peu favorable.

Nos contacts ont commencé par la participation à des mission organisée par Fernand dès 1995, faisant le tour des camps de réfugiés de Cisjordanie et de Gaza à la rencontre de leurs habitants. Puis l’idée a mûri et le jumelage d’Evry avec un camp de réfugiés s’est imposé comme projet, que nous avons pu faire accepter par l’agglomération nouvelle d’Evry.

Les premiers contacts avec le camp de Khan Younis ont commencé dès 1997, il a fallu deux ans pour faire aboutir ce projet, et, comme le rappellent celles et ceux qui ont vécu cette époque "Fernand c’était l’énergie d’un bulldozer, et il en fallait pour promouvoir la folle idée des jumelages avec les camps".

Fernand a été présent à nos côtés à tous les moments marquants de ce jumelage, il l’était avec Leila Shahid lors de la première signature en septembre 1999, et à nouveau en mai 2006, avec Hind Khoury, quand le jumelage a été repris par la Ville d’Evry.

Avec toutes celles et tous ceux qui ont eu à travailler directement avec lui, et avec toutes celles et ceux qui à Evry Palestine l’ont côtoyé à l’occasion de nos projets ou dans différents moments militants, nous tenons à dire que Fernand reste dans nos souvenirs et dans nos cœurs.

Un hommage public sera rendu à Fernand Tuil, courant janvier, probablement à l’UNESCO.

GAZA
Gaza sous blocus, inondée, bombardée

Dans notre Flash Info d’octobre dernier, nous décrivions déjà la situation d’étranglement que vit plus que jamais la Bande de Gaza, situation dont Israël, puissance occupante, est la première responsable, mais qui a été terriblement aggravée par la destruction des tunnels qui la reliaient à l’Egypte.

Inondations à GazaMais le 13 décembre, ce sont de terribles intempéries qui se sont abattues sur la Bande de Gaza. Gaza, Khan Younis, Rafah, se sont retrouvées sous les inondations ou les tornades de vent. Une petite fille est morte à Khan Younis. Mais surtout, faute de moyens de pompage, paralysés par le manque d’électricité et de carburant, les rues des villes se sont trouvées inondées, et les moyens de secours paralysés.

Voir plus de photos sur le site de Al Watan.

Des informations ont circulé sur l’ouverture intentionnelle de vannes par les Israéliens en amont de Gaza, elles ne sont pas prouvées, et l’existence même de telles vannes est contestée. En revanche il apparaît très clairement que les effets des intempéries - naturelles - qui se sont abattues sur la Bande de Gaza ont été dramatiquement aggravés par la dégradation de la situation économique et des infrastructures, la pénurie de carburant et d’électricité, liés au siège inhumain que subit la population de Gaza depuis plus de 7 ans, et aux restrictions d’exportation qui ruinent son économie depuis encore bien plus longtemps.
Il suffit, pour s’en convaincre, de se souvenir que quelques semaines avant les intempéries, les égouts avaient déjà débordé dans les rues de Gaza faute de moyens de pompage.

On pourra lire à ce sujet l’interview de Chris Gunness de l’UNRWA, reprise par un article de Maan News.

Et le mardi 24 décembre, presque 5 ans jour pour jour après l’ignoble opération "plomb durci", l’armée israélienne a repris ses bombardements, tuant une fillette de trois ans, faisant de nombreux blessés et des dégâts considérables. Des "représailles" après le tir mortel contre un ouvrier travaillant à l’entretien de la clôture qui enferme Gaza. Au nom de quoi, ces représailles contre des civils désarmés ? Et peut-on imaginer qu’un pareil enfermement ne suscite pas de réactions ? Lire le communiqué de l’AFPS.

Au-delà de l’urgence liée aux bombardements et aux inondations, nous devons plus que jamais agir pour la fin du blocus de Gaza, en commençant par la libre circulation des personnes et des biens entre la Bande de Gaza et la Cisjordanie, promise depuis les accords d’Oslo et jamais appliquée.

C’est notamment dans ce sens que nous demandons à nos élus d’agir auprès du Ministre des Affaires Etrangères, demande dont nous allons les saisir par l’appel du Collectif Palestine Evry Essonne.
Les informations du Centre Palestinien des droits de l’Homme

Comme toutes les semaines, le Centre Palestinien des droits de L’Homme dresse la liste des exactions dont la population palestinienne est victime.

La partie consacrée à Gaza est régulièrement traduite par Jacques Salles, de l’AFPS Bordeaux. Lire la dernière information du PCHR, ainsi que le document complémentaire envoyé par Jacques Salles.

CISJORDANIE ET JERUSALEM
Libération de Samer Issawi, après sa grève de la faim de 9 mois, la plus longue de l’histoire !

Libération de Samer IssawiLe 23 décembre 2013, après 17 mois de détention et 277 jours de grève de la faim, Samer Issawi était enfin libéré. Neuf mois d’une détermination inébranlable, malgré les terribles souffrances physiques endurées…

Pour rappel, Samer Issawi a été arrêté pour la première fois, en possession d’armes, et emprisonné 10 ans jusqu’à sa libération en octobre 2011, dans le cadre de l’accord de l’échange de 1024 prisonniers conclu entre le Hamas et Israël.
Samer a été à nouveau arrêté le 7 juillet 2012 par Israël qui l’a accusé d’avoir voyagé en-dehors de Jérusalem, faisant fi de sa liberté conditionnelle, et l’a condamné à purger le restant de sa peine initiale de 26 ans.

Samer Issawi a commencé sa grève en refusant ses repas, puis a rapidement opté pour la grève totale, tout en recevant, de force, des sels minéraux et compléments nutritionnels par perfusion, destinés à le garder en vie le plus longtemps possible. Parce qu’Israël savait pertinemment que la mort de Samer Issawi provoquerait un soulèvement grave… Lors de premières négociations pour sa libération, Samer a refusé d’être remis en liberté contre 10 ans d’exil et a exigé son retour chez lui à Issawiya - Jérusalem. Un accord a finalement été conclu le 23 avril 2013 avec les autorités israéliennes stipulant que Samer Issawi serait libéré le 23 décembre.
Pendant toute la campagne menée par sa sœur Shireen, avocate ayant subi elle-même un an de détention, l’armée israélienne n’a eu de cesse de harceler les Palestiniens solidaires de Samer, à Issawiya : 100 d’entre eux ont été arrêtés, dont 40 enfants, et la tente plantée dans le village a été démolie plus de 30 fois. Et le matin même de sa libération, elle a donné l’assaut au domicile de son père et lui a délivré une notification lui interdisant, ainsi qu’à toute sa famille, toute célébration de la libération de son fils.

Malgré cela, une liesse immense a envahi les rues d’Issawiya et de toute la Palestine. La longévité de sa grève a fait de Samer Issawi une figure emblématique palestinienne, reconnue au niveau internationale, et a permis de porter au grand jour les conditions d’arrestation et de détention déplorables des prisonniers palestiniens.

A Nabi Saleh, ils ont tiré sur les mani­fes­tants de la résis­tance popu­laire, dont notre amie Manal

Alors qu’elle cherchait à protéger la maison de la famille d’un prisonnier bientôt libéré, notre amie Manal, de Nabi Saleh, s’est fait tirer dans les jambes à très courte distance par des soldats israéliens. Les balles en acier recouvertes de caoutchouc l’ont blessée, mais elle a pu quitter rapidement l’hôpital et ne présente heureusement pas de fracture, presque un miracle à cette distance.

Manal faisait partie des trois femmes venues témoigner à Evry, en mars dernier, de la résistance à Nabi Saleh, un témoignage poignant, tous ceux qui y ont assisté s’en souviennent.

Lire ici la traduction du témoignage que nous a transmis Manal.

AGIR !
Pour exiger la rupture de l’accord entre France Télécom Orange et la compagnie israélienne Partner : l’action continue

Mobilisation à Evry contre la complicité d’OrangeC’est à l’initiative des trois comités AFPS voisins de l’Essonne, Evry Palestine, RiSolidarité Palestine et L’Olivier AFPS Corbeil-Essonnes, que nous avons mené ce samedi après-midi (21 décembre) la campagne pour la rupture du partenariat entre Orange et la société israélienne Partner.
Nous avions édité un tract local pour l’occasion.

Rejoints par des militants du collectif Palestine Evry Essonne (Attac, NPA, Parti de Gauche et Solidaires), nous étions une douzaine de militants dans la partie publique de l’Agora d’Evry ; nous avons pris de nombreux contacts et fait signer plus de 60 cartes pétitions.

Nous sommes ensuite, en groupe, allés porter le volet local des cartes pétitions au directeur de l’espace commercial Orange du centre commercial d’Evry. Celui-ci nous a tout de suite dit qu’il connaissait l’objet de notre démarche, se souvenant de notre action de l’année précédente. Visiblement, cette campagne nationale ne passe pas inaperçue auprès des différents échelons d’Orange !

Il nous a conseillé d’aller au siège national ; nous lui avons dit que des cartes y seraient envoyées et que nous attendions de lui qu’il fasse suivre celles que nous lui avons remises... Nous lui avons fait part de nos interrogations de n’avoir rien encore vu bouger du côté d’Orange face à un problème éthique majeur. Nul doute que cela remontera à la direction commerciale locale ou régionale.

Signer la pétition en ligne
Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS) : la campagne doit s’amplifier

12 militants BDS de Mulhouse, relaxés en première instance, ont été condamnés lourdement, le 27 novembre, par la Cour d’appel de Colmar : c’est une insupportable mise en cause de la liberté d’expression !

En soutien à ces militants nous relayons l’appel de l’AFPS à soutien financier.

Exigeons auprès de Madame Taubira l’abrogation de la circulaire Alliot Marie : elle attaque directement la liberté d’expression et vise, en tentant de les criminaliser, à museler des actions citoyennes et non violentes contre l’impunité d’un état, Israël, qui viole en permanence le droit, notamment par la colonisation.
Signez la pétition du Collectif National.

A lire également :

Une victoire à l’actif des militants : la relaxe des militants incriminés à Pontoise

Une première aux Etats Unis : L’appel au boycott académique d’Israël par l’un des principaux syndicats américains de chercheurs et d’enseignants a été approuvé à une écrasante majorité sur fond d’intense polémique.
Un important syndicat d’universitaires américains vote le boycott d’Israël.

DIVERS
Dieudonné, l’imposteur raciste, n’est pas l’ami du peuple palestinien

(...) Dieu­donné n’est pas un simple humo­riste, c’est avant tout un militant poli­tique d’extrême-droite.

(...) C’est le cas aussi quand il prétend défendre les Pales­ti­niens en déve­loppant des thèses racistes et anti­sé­mites sous le couvert de l’antisionisme. Il détourne ainsi au profit de l’extrême-droite le juste sen­timent d’exaspération face à l’amalgame fait par les sou­tiens de la poli­tique israé­lienne entre anti­sio­nisme et anti­sé­mi­tisme. Il donne prise à tous ceux qui se com­plaisent dans une dénon­ciation sélective des diverses formes de racisme. Il fait le jeu d’Israël et de tous ses sou­tiens qui cherchent à dis­cré­diter voire cri­mi­na­liser toute forme de contes­tation de la poli­tique israé­lienne.

(...) Le peuple pales­tinien n’a aucun besoin de tels faux amis. Notre combat pour les droits nationaux du peuple pales­tinien se fonde sur les prin­cipes uni­versels du droit des peuples. Il suppose le rejet déterminé de toute forme de racisme, d’antisémitisme et d’islamophobie, poisons dan­gereux que nous com­bat­trons sans faiblesse.

Lire le communiqué complet de l’AFPS.

CALENDRIER

Lundi 6 janvier à 20h30, Maison du Monde d’Evry :
Réunion mensuelle, avec un moment convivial autour de la galette des Rois.

Lundi 13 janvier à 20h30, Maison du Monde d’Evry :
Les adhérents MDM sont invités à un temps de réflexion et de partage autour du Mois des 3 Mondes et des 30 ans de la MDM.

Samedi 18 janvier à 14h45, Maison du Monde d’Evry :
Session de formation au BDS.

Jeudi 30 janvier à 19h, Maison des Syndicats à Evry
Conférence-débat organisée par le Collectif Méditerranée de la Maison du Monde « Quel avenir pour la Syrie ? Contexte et enjeux géopolitiques du conflit » avec Mme Rania Samara, chercheure associée à l’EHESS .

et un samedi sur deux : entre 15 h 30 et 17 h, vous pouvez nous retrouver Place de l’Agora.
Prochain rendez-vous : samedi 11 janvier.


visitez notre site Internet : http://www.evrypalestine.org
Prenez contact avec nous : contact evrypalestine.org
Téléchargez notre bulletin d’adhésion


Flash Info" a pour but de vous informer rapidement sur des points d’actualité ou sur des actions urgentes. Nous nous efforcerons de le faire régulièrement, ... tout en veillant à ne pas encombrer votre boîte e-mail !
N’hésitez pas à nous faire part de vos réactions et de vos attentes (mail à contact evrypalestine.org)

Si vous souhaitez recevoir régulièrement Flash Info, ou si au contraire vous souhaitez vous désinscrire, envoyez un message à contact evrypalestine.org
Courrier électronique réalisé et envoyé par Evry Palestine, c/o Maison du Monde, 509 patio des terrasses, 91034 Evry Cedex
Evry Palestine, association loi 1901, est un comité local de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS)


Voir en ligne : http://evrypalestine.org/envois/201...

partager :

Créé en décembre 1988, EVRY PALESTINE constitue l’un des comités locaux de l’Association France Palestine Solidarité. Conformément à la charte de l’AFPS, l’’association soutient le peuple Palestinien dans sa lutte pour la réalisation de ses droits nationaux et agit pour une paix réelle et durable, fondée sur l’application du droit international. lire la suite
2008 - 2018 EVRY PALESTINE - Charte légale | DONNÉES PERSONNELLES | Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | propulsé par SPIP