Accueil > COMMUNIQUÉS DE l’AFPS > Jusqu’à quand laissera-t-on Israël priver les Palestiniens des droits humains (...)

Jusqu’à quand laissera-t-on Israël priver les Palestiniens des droits humains ?

jeudi 17 décembre 2020

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) considère que les « droits égaux et inaliénables constituent le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde. » L’Assemblée Générale des Nations Unies a proclamé le 10 décembre 1948 la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme comme « l’idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations. »

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits » mais pas les Palestiniens. Depuis plus de 70 ans, méthodiquement, l’État d’Israël a instauré un régime à l’exact opposé de cet idéal prôné par la DUDH et a privé les Palestiniens de tous les droits fondamentaux.

Lire le communiqué dans son intégralité : https://www.france-palestine.org/Jusqu-a-quand-laissera-t-on-Israel-priver-les-Palestiniens-des-droits-humains

Appel à action : 10 décembre, journée internationale des droits de l’Homme : n’oublions pas les prisonniers politiques palestiniens !
Bien conscients de l’immensité et de la diversité des défis qu’implique le respect de la Déclaration, nous voulons rappeler que plusieurs de ses articles concernent tout particulièrement les détenus palestiniens placés en détention administrative : l’article 9 qui interdit les détentions et arrestations arbitraires, ainsi que l’article 5 qui prohibe la torture et les traitements dégradants et qui, avec les articles 10 et 11 instituant le droit à un procès équitable et la présomption d’innocence, s’appliquent aux autres prisonniers palestiniens.

Nous ne devons pas oublier les 4 500 prisonniers politiques palestiniens actuellement détenus dans les prisons israéliennes - dont 170 enfants (au 31 octobre dernier) -, 370 d’entre eux sous le régime totalement arbitraire de la détention administrative, pour des périodes de 6 mois indéfiniment renouvelables, sans charges, ni procès.
>> Lire l’intégralité de l’appel à action et écrivez aux membres de la sous-commission des Droits de l’Homme du Parlement européen (en quelques clics) : https://www.france-palestine.org/10-decembre-journee-internationale-des-droits-de-l-Homme-n-oublions-pas-les

10 décembre / Droits de l’Homme, droit au retour des réfugiés palestiniens : même combat !
Le 10 décembre 1948, l’Assemblée Générale de l’Onu adopte la Déclaration universelle des droits de l’Homme, son article 13 affirme que toute personne a le droit de quitter son pays et d’y revenir. Le 11 décembre 1948, l’Assemblée Générale de l’Onu vote la Résolution 194, son article 11 affirme le droit au retour dans leurs foyers des réfugiés palestiniens.

Mais aujourd’hui plus de 7 millions de Palestiniens sont toujours privés de leurs droits, et n’y renonceront pas.

Israël refuse de respecter le droit international, seules des sanctions pourront contraindre cet état à l’appliquer.

Chaque année en décembre, l’AFPS et ses groupes locaux réaffirment haut et fort les droits des Palestiniens à circuler librement et à retourner dans leur pays.


Voir en ligne : Droits de l’Homme, droit au retour

partager :

Dans la même rubrique

Créé en décembre 1988, EVRY PALESTINE constitue l’un des comités locaux de l’Association France Palestine Solidarité. Conformément à la charte de l’AFPS, l’’association soutient le peuple Palestinien dans sa lutte pour la réalisation de ses droits nationaux et agit pour une paix réelle et durable, fondée sur l’application du droit international. lire la suite
2008 - 2021 EVRY PALESTINE - Charte légale | DONNÉES PERSONNELLES | Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | propulsé par SPIP