Accueil > LUDOTHÈQUE > Rapport d’activité de la Ludothèque de juillet à septembre 2018

Rapport d’activité de la Ludothèque de juillet à septembre 2018

Ce rapport couvre la période juillet à septembre 2018 et constitue une synthèse des rapports mensuels adressés par l’équipe de la Ludothèque et rédigés en termes d’objectifs.

Pendant les mois de juillet et août, le nombre d’enfants a considérablement augmenté pour atteindre 300 enfants (350 lors des journées dites « à thème »)
Les enfants ont été divisés en 3 groupes comme suit :
- groupe du matin : 9H00- 10H30
- groupe de l’après-midi : 11H00- 12H30
- groupe du soir : 12H30-14H00

LES ACTIVITES
OBJECTIF n° 1 : Améliorer le bien-être d’enfants de 6 à 14 ans par un programme basé sur des activités culturelles, artistiques, ludiques et de soutien psychologique.
- Activités artistiques
Les enfants ont utilisé l’aquarelle et les crayons à la cire et se sont appropriés différents outils pour réaliser des œuvres diverses. Certains ont reproduit un portrait de famille heureuse.
Pour l’Aïd, ils ont réalisé des cartes pour leurs parents.

-  Lecture
L’activité vise à montrer aux enfants l’importance de la lecture pour leur développement intellectuel et pour la concentration. Cette activité est conduite par la psychologue qui installe les enfants dans une atmosphère de calme par des mouvements respiratoires. Les enfants choisissent eux-mêmes les livres, la psychologue note qu’ils vont vers les livres scientifiques touchant à la nature et l’espace. Elle les aide à lire et à trouver le sens des mots. Elle constate chez les enfants une déperdition en lecture pendant les vacances scolaires.
Un autre temps autour du livre avec l’écoute de contes. La psychologue débute cette activité avec le jeu des 60 secondes pendant lesquelles les enfants doivent rester immobiles dans une ronde. Ce jeu permet aux enfants de se concentrer et de développer une bonne écoute. Pendant le conte, la psychologue garde le contact visuel avec les enfants pour les aider à rester concentrés.

- Jeux
Pratique de jeux de concentration, tels les échecs, les dominos, le monopoly… Les enfants apprécient et en connaissent les règles.
Plusieurs jeux traditionnels ont été proposés en août. Ce sont des jeux auxquels jouaient leurs parents et grands-parents. Les enfants s’en sont emparés et ont demandé à y rejouer à l’avenir.

- Ateliers pour les enfants
. Le Club du livre
Cet atelier destiné aux enfants de 11 à 15 ans a eu lieu deux fois par semaine ; il a permis aux enfants d’apprendre les techniques de la narration, de découvrir différents types de contes et de connaître des auteurs de contes. Le dernier atelier du mois d’août a donné à réaliser un résumé des principales scènes du conte « La petite lanterne » de l’écrivain palestinien Ghassan Kanafani.
. Les Arts anciens
Cet atelier de deux jours a permis à des enfants de 12 à 14 ans d’acquérir des techniques artistiques.

- Journées à thèmes
Elles commencent par le cercle d’ouverture, suivi par une séance de narration de contes. Puis les activités débutent. Ces journées se sont déroulées le jeudi en 2 périodes, en raison du nombre élevé d’enfants : le matin de 9 h à 10 h 30 et l’après-midi de 12 h 30 à 14 h.
- La première journée, le 5 juillet, avait pour thème le patrimoine culturel. Les enfants ont réalisé une prestation musicale avec l’aide des animateurs.
- Le 12 juillet a été organisée une sortie à l’espace musée Nawa, situé au centre de la Bande de Gaza. Ils ont pu s’exercer à des activités scientifiques sur la vision, ils ont assisté à des projections et ont visité les espaces interactifs.
- Le 19 juillet les enfants accompagnés de leurs mères sont allés sur le site de Tell Um Amer qui est l’un des sites les plus anciens de Palestine.
- Le 26 juillet les enfants ont pratiqué divers jeux de concentration.
- Le 2 août, une sortie au Parc Albayara a permis aux enfants de profiter de la nature, de jouer et chanter dans le parc.
- Le 9 août, la journée intitulée « Rehan W Henna » était consacrée au patrimoine culturel. Les enfants ont chanté des chants traditionnels entendus lors des mariages, ils ont dansé le dabké. La psychologue et l’animatrice leur ont évoqué les mariages d’avant et d’aujourd’hui. Cette séance n’a pu avoir lieu qu’avec le groupe du matin en raison des mesures de sécurité ce jour-là.

Impact des activités sur les enfants
De nouveaux groupes d’enfants ont été constitués en septembre. Ils se sont très vite accoutumés aux règles et aux activités de la ludothèque.
Des enfants handicapés ont visité la ludothèque et ont participé aux activités dirigées.
Un esprit de collaboration entre anciens et nouveaux et de respect des règles s’est instauré dans la ludothèque.

OBJECTIF n° 2 : Renforcer la responsabilité des parents dans l’éducation et le développement de leurs enfants grâce à un programme d’accompagnement.
- Le 3 juillet une rencontre parents/enfants intitulée « Une histoire avec maman » à laquelle 19 mères se sont inscrites. En fin de séance chaque mère a choisi un livre à résumer. Les mères ont remercié l’équipe pour leurs efforts, leur engagement, elles ont précisé que ces rencontres leur permettaient d’être plus proches de leurs enfants.
- Le 10 juillet, autre rencontre conjointe intitulée « Travaux manuels » à laquelle 20 mères ont participé avec bonheur.
- Le 17 juillet rencontre « Comment renforcer ma personnalité » à laquelle 20 mères ont participé.
- Le 24 juillet, rencontre conjointe mères/enfants ; 24 mères étaient inscrites.
- Le 31 juillet rencontre conjointe « Impact des conflits familiaux sur les enfants » : 21 mères étaient présentes avec leurs enfants.
- Le 7 août une rencontre sur le thème des problèmes psychologiques auxquels les enfants sont confrontés à l’école a commencé par une séance de relaxation. La psychologue a listé les types de problèmes, entre autres le favoritisme et ses effets sur les enfants ainsi que la violence verbale que peuvent exercer certains enseignants. Elle a donné aux parents quelques conseils et recommandations.
Cette rencontre était la dernière de la période avant la reprise des classes. Une évaluation a été menée.

Impact sur les familles
Le résultat des évaluations de ces rencontres indique que les mères apprécient les instants de relaxation et qu’elles souhaiteraient que les séances soient plus longues et qu’elles incluent des activités en arts plastiques. Les mères sont très satisfaites des rencontres conjointes qui aident à « briser la glace » dans leurs relations avec leurs enfants.
Davantage de mères s’inscrivent aux rencontres. Leur nombre a atteint 24.
Beaucoup d’enfants extérieurs au camp sont venus à la ludothèque, après consultation de la page Facebook de Nawa.

Impact sur la communauté locale
Les liens tissés avec l’UNRWA (agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens) ont permis de mener des actions communes : deux réunions ont été organisées, l’une concernant les droits des personnes handicapées sur le marché du travail, l’autre à propos de la situation du veuvage.
Une équipe de l’UNRWA a d’autre part rendu visite à la ludothèque afin d’organiser sur place une journée porte ouverte pour des enfants et leurs parents. 38 enfants et leurs mères ont été reçus par la psychologue qui leur a préparé une série d’activités telles que l’écoute de contes, des jeux traditionnels et à portée psychologique…
Des parents d’enfants handicapés ont visité la ludothèque et ils ont évoqué la possibilité d’y inscrire leurs enfants.

PERSONNEL ET ADMINISTRATION
Formation continue et réunions d’équipe
Des réunions d’équipe ont eu lieu en août et surtout en septembre, soit sur place, soit dans les locaux de Nawa, afin de travailler à l’élaboration du planning des mois à venir, des objectifs et des activités à mettre en place.

Entretien de la ludothèque
Au retour des congés de l’Aïd, les travaux de nettoyage et de remise en état ont eu lieu dans la ludothèque, ainsi qu’un travail de classement et d’archivage de dossiers.
Un inventaire de la section livres a été fait afin de déterminer les besoins. La psychologue, en lien avec les autres psychologues de Nawa a procédé à l’acquisition des livres et fournitures de papèterie dans une librairie de la ville de Gaza

Des questions à résoudre et des recommandations
- Un auvent équipé de tables et chaises est nécessaire afin de mener les activités de plein air.
- Une connexion internet qui faciliterait les communications entre la ludothèque et le personnel de Nawa.

partager :

Créé en décembre 1988, EVRY PALESTINE constitue l’un des comités locaux de l’Association France Palestine Solidarité. Conformément à la charte de l’AFPS, l’’association soutient le peuple Palestinien dans sa lutte pour la réalisation de ses droits nationaux et agit pour une paix réelle et durable, fondée sur l’application du droit international. lire la suite
2008 - 2019 EVRY PALESTINE - Charte légale | DONNÉES PERSONNELLES | Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | propulsé par SPIP