Accueil > LUDOTHÈQUE > Rapport d’activité de la Ludothèque pour les mois d’août à octobre (...)

Rapport d’activité de la Ludothèque pour les mois d’août à octobre 2017


Cet article couvre la période août – octobre 2017 et constitue une synthèse des rapports mensuels que nous a adressés l’équipe de la Ludothèque, rédigés en termes d’objectifs.

LES ACTIVITES
OBJECTIF n° 1 : Améliorer le bien-être d’enfants de 6 à 14 ans par un programme basé sur des activités culturelles, artistiques, ludiques et de soutien psychologique.

- Arts plastiques
La peinture et le coloriage permettent aux enfants de représenter leur propre monde et d’exprimer leurs sentiments et de relater les évènements qu’ils ont vécus. Ils apprécient le matériel mis à leur disposition. C’est leur activité favorite et ils s’empressent d’exposer leurs productions une fois terminées.
Autres activités menées : modelage en terre très apprécié aussi, travail avec la mosaïque.
Un nouveau matériau a été introduit en octobre, le feutre, qui a intrigué les enfants, mais leur a permis de repartir avec leurs petites confections.

- Bibliothèque
Les activités en bibliothèque commencent par une séance de relaxation. Au cours des activités de lecture libre chaque enfant choisit un livre et s’engage à le terminer. Certains enfants demandent même à l’emprunter pour la maison. L’équipe a noté que le choix des livres pour plusieurs enfants était en rapport avec les activités qui leur avaient été proposées antérieurement.
La lecture dirigée concerne les contes et fables de la littérature palestinienne – entre autres « La petite lampe » de Ghassan Hanafani – et internationale. Cette activité est remarquable car elle maintient l’attention des enfants, elle développe leur imaginaire et leurs capacités d’expression orale : reformulation, expression de leurs sentiments, extrapolations...

- Jeux
- Les jeux de table avec des règles enrichissent les performances mentales des enfants. De tels jeux nécessitent une réflexion de groupe qui aide au développement des façons de penser de l’enfant. Pour les enfants les plus craintifs, le fait de réussir le jeu le rend plus confiant et motivé à jouer avec les autres. Les animateurs s’appuient sur ces améliorations pour encourager l’enfant à continuer.
Ces jeux développent un esprit de collaboration entre ceux qui savent comment y jouer et ceux qui sont en train d’apprendre. De plus, ils aident les enfants à développer leur imagination pour créer d’autres règles de jeux.
- Les jeux physiques donnent aux enfants l’occasion de se défouler dans la bonne humeur, d’agir, de prendre des décisions. Pour certains enfants, ils permettent de « rompre la glace » et contribuent à une meilleure sociabilité. Ces jeux en fait ne constituent pas une activité à part entière, mais ils servent de déclencheurs pour les autres activités menées notamment lors des journées à thèmes ou les séances avec les familles.
- Les jeux de plein air (cerceaux, tennis, corde à sauter, football) peuvent être pratiqués individuellement ou en équipes. Dans ce cas ils permettent aux enfants d’acquérir l’esprit de la compétition, dans son acceptation noble et de se découvrir des talents cachés. L’équipe a noté que les enfants préféraient jouer collectivement plutôt qu’individuellement
- Les jeux du patrimoine permettent aux enfants de relier le présent au passé et d’acquérir des éléments de la culture palestinienne. Ces jeux jouent un rôle de « connecteurs » entre les générations et sont utilisés par l’équipe comme déclencheurs dans les séances parents/enfants.

- Apprentissages
Des cours et activités de recyclage et de broderie se sont poursuivis en août dans le cadre du programme d’été.
Suivant la règle des 3R (réduire, recycler, réutiliser), les enfants ont appris à penser de façon innovante afin de transformer des déchets en nouveaux objets.
Les enfants ont aussi été initiés à la broderie palestinienne. Ils ont commencé à créer de belles pièces.
Une exposition a été organisée le 23 août, pour présenter les productions des enfants. Ont été invités : les familles et des représentants d’ONG locales auxquels les enfants ont été heureux de montrer leur travail. Les parents ont exprimé leur gratitude envers l’équipe de la ludothèque, l’association Nawa et les donateurs.

- Journées à thèmes
Elles ont lieu une fois par semaine, le mercredi et commencent et se terminent par le cercle rituel.
- 3 journées ont été organisées durant chaque mois de la période, la première du mois d’août ayant comme thème le blé, dont l’épi est l’emblème de la terre et représente un héritage du passé. Au programme lecture d’un conte sur le plat traditionnel « Jeraisha » constitué de blé, puis dégustation de ce plat. Les enfants ont acquis les notions agricoles et nutritionnelles concernant le blé.
Au cours de la deuxième journée des tournois sportifs et culturels ont été organisés.
Pour la troisième journée, une sortie pour une soixantaine d’enfants et une douzaine de familles bénéficiant du programme d’accompagnement a été effectuée aux deux parcs de loisirs de Deir El Balah, gérés par Nawa. Ces parcs offrent un environnement sûr pour les enfants, leurs parents et les éducateurs. Ils sont équipés de jeux en bois et possèdent un théâtre de plein air.
- Au cours du mois de septembre, deux journées ont été organisées autour du « Rire » et de tournois culturels et sportifs. La troisième journée a été consacrée à la culture palestinienne avec un jeu traditionnel et la fabrication par les enfants et l’équipe du plat traditionnel « Al Mijaddarah » que les enfants ont pu déguster en fin de journée.
- La première journée d’octobre a eu comme thème le bien-être grâce aux exercices physiques. L’équipe a attiré l’attention des enfants sur l’importance de l’activité physique et leur a donné des conseils pour mieux utiliser leurs temps de loisirs en accordant une place au sport.
Le mercredi suivant, une nouvelle sortie a eu lieu au parc de loisirs Al Bayyara de Deir El Balah.
Pour la dernière journée à thème de la période, une simulation de voyage dans l’espace a été organisée. Les enfants ont réalisé avec toute leur créativité un panneau représentant l’espace, au son d’une musique de relaxation. Des notions d’astronomie leur étaient transmises en même temps.

Impact des activités sur les enfants
- Les activités physiques aident les enfants à se libérer de leur énergie négative, ce qui a des effets sur leur comportement pendant et après les séances.
- Les jeux de plein air les aident à acquérir un esprit de compétition au sens noble. Ils permettent aussi l’acceptation de l’autre.
- Les jeux à règles développent leurs capacités à réfléchir et analyser, ce qui a des répercussions sur leur travail scolaire.
- Les séances parents/enfants renforcent les relations entre d’une part les mères et leurs enfants et d’autre part les enfants et la ludothèque, à l’intérieur de laquelle ils éprouvent un sentiment de sécurité.

Quelques exemples, parmi d’autres, d’évolution du comportement
- Un petit garçon de 8 ans, bègue, était la risée des autres, ce qui avait déclenché chez lui un comportement de violence et de repli. L’équipe a mis au point un programme thérapeutique début juillet. En août elle a observé une amélioration du comportement : il était plus actif et avait commencé à collaborer avec les autres enfants. Le programme a pris fin, mais la psychologue continue à suivre son cas.
- Deux enfants hyperactifs de 7 et 9 ans ont bénéficié de séances avec la psychologue, sous forme de jeux destinés à canaliser leur énergie et à renforcer leur concentration.
- Un garçon de 13 ans se montrait violent avec les autres pendant les activités. La psychologue lui a confié un rôle de responsable, ce qui lui a rendu une énergie positive.
- Une petite fille de 10 ans cherchait à attirer l’attention en commettant des actes de destruction du matériel de la ludothèque. Un rôle de responsable lui a été attribué et des activités spécifiques lui ont été réservées, comme le dessin libre d’éléments de la nature et l’écoute de récits sur les droits de chacun envers la collectivité. Son cas est encore en observation.
- Une petite fille de 8 ans souffrant de timidité se montrait introvertie. Elle a été prise en charge en séances individuelles par la psychologue. Son comportement s’est amélioré, elle a repris de l’assurance et fait preuve d’une plus grande estime de soi.
- Une autre fille de 10 ans, elle aussi timide et introvertie, a été accompagnée et rassurée par la présence proche de l’animatrice durant les activités. Sa timidité diminue peu à peu et elle adore participer maintenant. Elle n’a plus besoin de séances, mais reste sous observation.
- L’équipe a remarqué qu’un garçon de 11 ans désobéissait uniquement pour attirer l’attention. Après la prise en charge par la psychologue, des activités variées lui ont été proposées, avec les encouragements de l’équipe à bien faire et à aider les autres. Il bénéficie encore du suivi.

OBJECTIF n° 2 : Renforcer la responsabilité des parents dans l’éducation et le développement de leurs enfants grâce à un programme d’accompagnement.

Au cours de cette période août-octobre, les séances ont eu lieu le mardi. Ces séances étaient destinées soit aux parents seuls, soit aux parents accompagnés de leurs enfants.
Une séance a été consacrée à la problématique des comportements violents chez l’enfant. La psychologue a évoqué les causes du comportement violent et a indiqué les façons de le réduire.
Au cours de deux autres séances, la psychologue a parlé aux mères des problèmes psychologiques des enfants à l’école – isolement, violence, aversion pour l’école – et au sein de la famille. Elle leur a indiqué les moyens pour améliorer le comportement des enfants.
Une dernière séance a porté sur le concept de bonne éducation, de son impact sur le développement de la personnalité de l’enfant.
Ces séances ont débuté par un exercice de relaxation et ont donné lieu à une évaluation des parents par l’équipe de la ludothèque.
Les autres séances, regroupant mères et enfants, ont permis de travailler sur les relations mères/enfants et les échanges, que ce soit par les jeux ou par la fabrication conjointe d’objets, qui procurent en outre le plaisir d’offrir.
Impact sur les familles
- Grâce à ce programme, se développe une interaction avec les familles qui font part de leurs retours sur les activités proposées aux enfants et leurs conséquences sur le comportement de ces derniers.
- Les parents apprécient beaucoup qu’il y ait des séances qui leur soient uniquement réservées et d’autres en conjonction avec leurs enfants.
- Les mères ont émis le désir d’avoir davantage d’activités artistiques.

OBJECTIF n° 3 : Offrir un soutien aux enfants en difficultés scolaires – notamment en ce qui concerne la langue écrite et parlée – par l’intermédiaire d’activités parascolaires (éducation physique, arts plastiques, langage, activités audiovisuelles)

Un programme conçu pour les enfants en difficultés scolaires a été initié en octobre. 6 séances ont eu lieu auxquelles ont participé 10 enfants, en coordination avec les écoles voisines de l’UNWRA chargées de repérer les enfants en difficultés, pouvant bénéficier de ce programme. Ce programme s’apparente aux méthodes allemandes de Waldorf Steiner et décline ses activités comme suit : présentation de la ludothèque, présentation des enfants, jeux collectifs pour jouer ensemble et jeux « thérapeutiques » destinés à vider la charge émotionnelle. Puis au cours du temps dédié aux apprentissages, les enfants ont appris à tracer les lettres de l’alphabet arabe de façon isolées ou dans les mots. Ils ont aussi appris à rechercher des mots à partir de lettres données.

PERSONNEL ET ADMINISTRATION
Formation continue
La Ludothèque reçoit régulièrement la visite de responsables de Nawa. Des concertations et stages sont régulièrement organisés.
La mise en place du programme de soutien a été accompagnée d’un stage d’une semaine en octobre, sous la direction d’experts de la méthode Waldorf Steiner.

Des questions à résoudre et des recommandations
- Les coupures incessantes d’électricité dans la Bande de Gaza perturbent les liaisons internet, le travail administratif et certaines activités prévues pour les enfants. Pour suppléer au manque d’électricité, il faut partager le générateur d’un café voisin de la ludothèque. L’acquisition par la ludothèque d’un générateur se révèle indispensable.
- Un auvent équipé de tables et chaises est nécessaire afin de mener les activités de plein air ou les activités d’arts plastiques pendant la période hivernale.

Décembre 2017

Retrouvez des photos des activités sur la page Facebook de la ludothèque : Play library Evry Palestine

partager :

Créé en décembre 1988, EVRY PALESTINE constitue l’un des comités locaux de l’Association France Palestine Solidarité. Conformément à la charte de l’AFPS, l’’association soutient le peuple Palestinien dans sa lutte pour la réalisation de ses droits nationaux et agit pour une paix réelle et durable, fondée sur l’application du droit international. lire la suite
2008 - 2018 EVRY PALESTINE - Charte légale | DONNÉES PERSONNELLES | Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | propulsé par SPIP